Le petit séminaire, quel devenir ?

🔎 Un peu d’histoire

Construit au début du XVIIIeme comme couvent des Ursulines, Collège ensuite, il devient petit séminaire entre 1823 et 1966. Il accueille ensuite l’institution « Moissons Nouvelles » jusqu’en 2006.

IVR52_05442328NUCA_P

Acheté 4M€ en 2012 par la ville de Guérande, il est racheté par Cap Atlantique en 2016, 4M€.

Le projet est culturel et économique : Conservatoire, Tourisme, Vitrine de la Presqu’île ;

En 2018, Cap Atlantique abandonne ce projet en se basant sur une seule estimation des travaux : 23M€ soit plus de 5600€ du m²

Suite à ce devis exorbitant et dissuasif pour la majorité des élus communautaires, un protocole d’accord semble sceller le sort du bâtiment en le promettant  au groupe immobilier François Premier pour en faire des logements hauts de gamme. Les 13 logements sociaux légalement associés étant projetés sur un autre site.

Fin 2019, la ville de Guérande modifie son PLU pour que le projet puisse être réalisé

Toujours fin 2019, Cap Atlantique vend le bâtiment 2,5 M€, excepté la chapelle et 1 ha de terrain où se réaliserait le conservatoire de musique ainsi qu’une petite salle de spectacle de 400 places non modulable. Pas de réévaluation de l’estimation des Domaines reposant sur les prix de l’immobilier de 2012 ! Le groupe François Premier l’achète en dessous du prix d’évaluation des Domaines de 2,7 M€ !

Fin 2019, Un recours de l’association Patrimoine en Presqu’île permet d’obtenir l’estimation par le groupe François Premier du coût de rénovation des 4 500m² du bâtiment : 11,5M€, soit la moitié du coût de l’estimation de 2018.

De plus, Cap Atlantique annonce le coût du conservatoire dans les jardins : 17 M€ pour 2 200m², soit près de 7 000€ du m² !  Il est de plus construit en partie sur des terrains Guérandais. Parallèlement, Cap Atlantique développe un projet de siège administratif pour 15M€ dans l’ancien hôtel des pensions à La Baule.

Les habitants de Cap Atlantique sont bernés et même humiliés par ces mensonges sur les coûts de rénovation grossièrement surévalués !

🔎 De nouvelles options avec de nouveaux acteurs

L’annonce de F Louvrier d’abandonner le projet de siège administratif de Capo Atlantique à la Baule modifie la stratégie de ce projet.

La connaissance des coûts de revient du conservatoire et de la salle de spectacle dans les jardins du Petit Séminaire fait douter les nouveaux élus du bien fondé de ce choix. En effet cette solution devient plus onéreuse que la rénovation du bâtiment ancien pour moins de m² !

L’argent devient plus rare avec la crise que nous traversons.

L’association Patrimoine en Presqu’île a déposé un recours au tribunal administratif de Nantes en décembre 2019. Il vient aussi de déposer un recours contre le protocole et contre le permis de construire.

Le bâtiment peut-il retrouver son usage public et partagé ?

Le tableau illustre les avantages à le racheter au Groupe François Premier :

Projet voté lors du conseil communautaire du 14 décembre 2019

Vente du petit Séminaire -2,5M€
Conservatoire dans les jardins +17M€
Siège de Cap Atlantique +15M€
Vente du siège actuel -1M€
Total 28,5M€

Si Cap Atlantique rachète le Petit Séminaire :

Rachat du Petit Séminaire 2,5M€
Conservatoire et siège de Cap Atlantique 11,5M€
Vente du siège actuel -1M€
Total 12M€

(On ne parle pas ici du projet de salle de spectacle à 400 places non modulables à 6M€. C’est un autre débat).

L’argent dont nous parlons, c’est l’argent public, celui que nous confions aux élus pour le gérer pour le bien commun. C’est celui que vous gagnez par votre travail car c’est celui des taxes professionnelles et de la taxe d’habitation

La maitrise du Petit Séminaire c’est la maitrise de l’argent de Cap Atlantique, c’est la possibilité d’avoir des équipements qualitatifs en économisant les finances publiques.

En cette période où l’argent doit être utilisé pour les habitants du territoire et non pour valoriser des ambitions démesurées et faramineuses de certains élus, il faut reprendre les dossiers !!!

Mais où étaient les élus Guérandais pour défendre notre patrimoine et arrêter les projets pharaoniques ?

Notre équipe est prête à cela et rencontre les autres élus de la Presqu’île à ce sujet.

De plus, le recours auprès du Tribunal Administratif a des chances d’aboutir.

Soutenez notre démarche !

✏️ Le Projet de Guérande l’Avenir en Presqu’île:

Rétablir des finances saines.

Notre équipe se mobilisera pour qu’il soit tenu compte à Cap Atlantique de l’évolution démographique et économique de la ville. Une nouvelle répartition des ressources partagées est à établir entre toutes les communes.

Une nouvelle gouvernance pour Cap Atlantique

Une nouvelle gouvernance de Cap Atlantique doit être envisagée en concertation avec l’ensemble des communes

Un devoir d’information et de transparence auprès des guérandais

Vos élus communaux de Guérande doivent vous rendre compte des projets soutenus auprès de Cap Atlantique et des décisions obtenues.