Les marais salants de Guérande

un dossier négligé qui met en péril le sel de Guérande 

LE MUR DE PROTECTION DOIT ETRE RENFORCE

Le mur qui protège les marais depuis la fin du XIXèmè est posé sur l’argile. Il s’appuie sur le merlon de terre et sa construction a été décidée après une terrible tempête de 1857. C’est après cette tempête que le syndicat des digues a été crée et existe toujours afin de l’entretenir et protéger les métiers du sel.

En 2010, lors de la tempête Xynthia, il y avait une concordance de trois évènements : une grande marée de 102, une faible pression atmosphérique et de forts vents. La mer est montée de 1,02m au dessus du niveau attendu. L’eau a envahi les marais, passant dessus les digues.

En se retirant la mer a crée près de 20 brèches dans le mur pour s’évacuer à la marée descendante.

Dans les 3 années qui ont suivi, l’état a demandé aux communautés de communes et syndicats de déposer des dossiers de remontée des digues qui seraient subventionnés à 50% par l’Etat.

Cap Atlantique a déposé en 2013 un projet pour la protection de La Baule et du Port du Pouliguen. Pour Guérande : pas de projet à ce jour !

DES SOLUTIONS EXISTES, MAIS IL FAUT ALLER VITE

Pour encore bénéficier des aides, il faut déposer le dossier avant fin 2021. Il y a urgence !

La montée des eaux dûe au réchauffement climatique n’est pas prise en compte par le dernier contrat de territoire négocié par Cap Atlantique (Life Salina). On attend, d’après les spécialistes, environ +30 cm sur nos côtes à la fin du siècle. Il faut AGIR pour ne pas SUBIR.

Ré et Noirmoutiers sont en train d’inaugurer leurs digues et nous ? Ouvrons les yeux : Nos élus ne nous ont pas défendus, ni Guérande et les métiers du sel.

Des solutions existent, il faut aller vite !

Un dossier maîtrisé par Catherine BAILHACHE ET GUERANDE L’AVENIR EN PRESQU’ÎLE

Catherine BAILHACHE et la liste GUERANDE L’AVENIR EN PRESQU’ÎLE portera ce projet de stabilisation et de rehausse du mur. Le réchauffement climatique doit être anticipé ainsi que la protection de nos métiers devant une pollution venant de la mer.

Les dossiers déposés ne nous protègent pas !  Il faut aller plus vite. Agissons.

Votez pour Catherine BAILHACHE et GUERANDE l’AVENIR en PREQU’ÎLE pour avoir des élus qui défendrons le dossier à Cap Atlantique !