Qualité des eaux


Nous voulons une Mairie qui montre l’exemple en intégrant l’écologie dans la gestion quotidienne de la ville.

Nous aurons également des exigences environnementales fortes sur la gestion des déchets et la qualité de l’eau qui alimente trois bassins versants et dont la compétence appartient à CAP Atlantique.

Objectif : Le PLU doit être revu selon les connaissances actuelles en manière d’environnement.Un nouveau regard à développer pour aller vers l’autonomie, l’économie circulaire. Catherine Bailhache a été subdéléguée à l’environnement de 2006 à 2008 et élue à Cap Atlantique dans la commission environnement.

Les marais salants :

Ils sont l’image de notre territoire. Son sel d’exception est renommé à l’international. Patrimoine environnemental unique en France, bien que protégé à ce titre, il est pourtant gravement menacé. En effet, le marais est cartographié en «aléa fort» dans le PPRL (Plan de Prévention des risques Littoraux) qui a été voté en 2016. Les murs du XVIIIème siècle qui le protègent ont été dégradés par la tempête Xynthia et les travaux de renforcement nécessaires à sa protection n’ont pas été entrepris lorsque l’Etat a pris en charge le rehaussement de digues aux alentours. Seul le rehaussement des digues qui entourent La Baule a fait l’objet d’un financement national.

Un ambitieux projet devra être mené rapidement maintenant afin de protéger l’ensemble des marais salants sur les différentes communes, protéger l’outil de travail des paludiers et maintenir sa notoriété internationale. Les digues seront remises à la communauté d’agglomération en 2024.

C’est un dossier qui est très bien connu de Catherine Bailhache qui prépare avec une association locale une exposition sur ces sujets liés à l’eau. Mérédith Férard, membre du Conseil d’Administration de l’Aprosela, IGP Sel de Guérande, nous soutiendra sur ce dossier et permettra la liaison directe avec les acteurs des Marais.


Vous avez des idées à nous soumettre ? Transmettez-les nous !