Catherine Bailhache souhaite rassembler autour d’elle et de son équipe les Guérandaises et les Guérandais convaincus de la nécessité de changer notre manière de vivre et d’évoluer après cette crise sans précédent.

 » De nombreux habitants de la commune se sont abstenus à ce dernier scrutin. Elle souhaite qu’ils prennent connaissance des nombreux dossiers qu’elle défend et de la qualité des colistiers qui l’entourent pour se décider à aller voter et la soutenir.

« Guérande l’Avenir en Presqu’île », remercie chaleureusement les guérandais et guérandaises qui nous ont soutenus lors du 1er tour, nous permettant de nous maintenir au second tour. Pendant ces semaines de crise, de nombreux membres de notre liste ont agi avec force et conviction sur le plan de la solidarité locale et nationale, rejoignant les nombreuses et magnifiques initiatives portées par tant de Guérandaises et Guérandais. Nous les remercions du fond du cœur. 

Nous avons bien sur une pensée particulière pour toutes celles et ceux qui ont été touchés par cette crise et dont la vie personnelle ou professionnelle sera fragilisée à l’avenir.

L’avenir post Covid s’annonce difficile et nous sommes plus que jamais unis et déterminés à agir pour l’Avenir de Guérande. Les finances publiques doivent être mobilisées avec un esprit nouveau pour faire les investissements utiles pour les Guérandais. Le projet de nouveau siège de Cap Atlantique à La Baule c’est par exemple 15 Millions d’euros qui peuvent être immédiatement redirigés en « investissement d’avenir » pour des investissements utiles. » 

AGIR LOCAL et SOLIDAIRE

De magnifiques initiatives locales ont émergé durant le confinement : Circuits courts, Drive de producteurs, Soutien au commerce de proximité, Economie circulaire, Solidarité…

L’Avenir de notre territoire et sa capacité de résilience dépendent de notre capacité à faire émerger et développer cette économie locale. Ce sont des emplois, le maintien d’une qualité de vie et la capacité à faire face aux futures crises qui sont en jeu. Nous serons les soutiens et facilitateurs de ces solutions nouvelles.

DEVELOPPER LE VELO ET LES PISTES CYCLABLES

Catherine Bailhache a été l’une des principaux promoteurs du développement des circulations douces dont Vélocéan. Face aux enjeux climatiques et sanitaires, dans notre région touristique, les circulations douces ont une place importante à reconquérir et doivent devenir une mobilité à part entière, à Guérande et en Presqu’île.

Face à la montée des eaux, le mur qui protège les marais a un besoin urgent de soins et de travaux d’ampleur. Les dossiers pour obtenir les financements de l’Etat sont à déposer avant fin 2021 et ils auraient dû être déposés déjà depuis 2014 ! Une négligence que nous risquons de payer très cher si elle n’est pas corrigée dès demain.

AGIR POUR LA QUALITE DES EAUX et la PROCTECTION DES MARAIS

Notre avenir, c’est aussi des eaux de qualité et un marais salant protégé. La vigilance et le suivi des indicateurs nous permettront d’exiger les corrections et actions nécessaires. Le manque de volonté politique pourrait nous priver des aides échues en fin 2021 en laissant les marais salants sans défense devant les changements climatiques. Ce sont des dossiers urgentissimes et nous voulons des décisions rapides.

ASSURER LA PREVENTION DES RISQUES SANITAIRES

Les trois professionnels de santé de notre équipe (médecins et directeur d’établissement de santé) ont été en première ligne de la gestion de la crise sanitaire. Ils seront vigilants à la mise en place d’un plan de prévention capable de mobiliser tout de suite les moyens nécessaires pour faire face à de nouvelles alertes sanitaires.

PREPARER UN AVENIR POUR LA JEUNESSE

Nous défendrons et proposerons toutes les initiatives capables de préparer un avenir pour les nouvelles générations tant dans la vie active, que sportive et culturelle. Face au risque de crise économique et environnementale, tout sera mis en œuvre.

Comme tous, nous sommes dans l’attente des directives de la Préfecture concernant l’organisation de la campagne. Dès qu’elles seront connues, nous préviendrons les Guérandais de la manière dont nous pourrons les rencontrer et leur faire part de nos projets, dans le respect de chacun.